Ils sont arrivés à Mashteuiatsh peu après 17 h le lundi 29 janvier dernier où une foule nombreuse les attendait. Les motoneigistes avaient pris le départ de Jonquière le matin même pour une excursion qui allait durer plus de 5 heures. La deuxième édition de l’Expédition Premières Nations s’est ainsi arrêtée chez les Pekuakamiulnuatsh en début de trajet qui totalisera, en bout de ligne, quelques 3 200 km.

L’accueil était gigantesque. Certains membres de la communauté étaient présents sur place, derrière l’aréna du centre Amishkuisht, depuis 15 h. Un déploiement important lié à l’accueil des motoneigistes a permis cette rencontre, ce contact. Les élus de Pekuakamiulnuatsh s’étaient déplacés pour l’occasion et leur présence a été appréciée, tout comme celle des femmes de la communauté comme Kukum Germaine et Chantale Niquay qui attendaient la délégation avec leur teuehikan (tambour) et une affiche Mon coeur est un tambour.

L’Expédition Premières Nations a pour but de parcourir le plus grand trajet de motoneige au monde sur le grand territoire des ancêtres des Premières Nations. Un parcours hors-piste et sur piste fédérée tracé par la collaboration des meilleurs guides des communautés autochtones et des municipalités du Québec.

La mission de l’Expédition Premières Nations est de porter le message de la réconciliation en suivant le chemin de nos ancêtres afin de porter la voie de la guérison en visitant diverses communautés et nations dans l’accueil du grand feu sacré. Elle a pour objectif d’atteindre le plus de gens possible dans les communautés et propager le thème de la réconciliation spirituelle, sociale, communautaire et culturelle. De plus, supporter les femmes qui y participent à atteindre toutes les étapes de l’expédition afin de livrer le message du feu sacré (paix et réconciliation) et se réunir dans l’harmonie avec un MOKOCAN et porter un message d’espoir pour la jeunesse et ainsi leur transmettre les bases de notre culture.

L’étape de Mashteuiatsh était la troisième étape du circuit qui a pris son départ de la communauté de Pessamit sur la Côte-Nord. Ils ont fait des arrêts à Essipit et à Jonquière avant d’arriver à Mashteuiatsh. Ils ont passé la nuit à Mashteuiatsh avant de reprendre les sentiers tôt le lendemain matin, en direction de Chibougamau.